02/02/2011

{197} Early 7" ♫ "Ten E Ten" Melomey & Poly-Rythmo +++

Optical illusion with copyright : Kitaoka, Akiyoshi


From chapter {96} this mellow bamba or slow pachanga if you prefer, is on a rare EMI Pathé french single. I haven't heard the other one on same label if somebody would like to share it . Please let us enjoy L'Orchestre Melomey Clement et Poly-Rythmo in these early years of their prolific career.



6 commentaires:

aduna a dit…

Salut Zjack,

Il y 2 ou 3 ans, je t'avais laissé un commentaire te disant que je rêvais de connaitre tout le répertoire du Poly Rythmo. Grâce à toi (et à Oro) le rêve devient réalité.

Merci...

Z j A k a dit…

Je me souviens très bien Aduna, c'était au sujet du disque de Eskill et Vicky et du morceau "Ecoute Ma Melodie". Je croyais que tu étais femme (Aduna...) :)je peux te le dire mantenant sans offense aucune ,j'espère.
A propos de cette superbe chanson Armand de Préseau me demande des titres africains chantés en français du genre de celui là. A part Léon Keita je ne vois pas trop quoi lui conseiller comme belle ballade sentimentale...

Z j A k a dit…

Au fait Aduna j'ai oublié de te dire mon frère unique et aimé habite à Sainte Marie , c'est le directeur d'un groupe scolaire juste à coté , tu le connais peut-être ?

jacques siksik a dit…

Dakar, Cotonou, Leopoldville...dès les années 50, l'Afrique francophone est tournée musicalement vers les rythmes latins, alors que c'est , il me semble beaucoup moins le cas dans l'Afrique anglophone....ça reste un mystère pour moi ........... DR Zjack tell me why....et toujours bravo pour ce Blog!!!!!!!!!

Z j A k a dit…

Je suggère l'influence des Antilles et du Jazz dans la vie parisienne des 50's. Perez Prado, Edmundo Ros, Xavier Cugat, Geraldo La Viny étaient les princes du mambo, chacha, meringués...Ils popularisaient ainsi une latinisation jazzée inaugurée par Dizzy et d'autres sur la côte est américaine où noirs et latinos vivaient dans les mêmes quartiers. Le boogaloo ou latin soul n'a pas d'autre origine que ces musiques de chez le voisin qu'on finit par aimer et jouer avec lui, chacun apportant son influence. L'Angleterre et ses castes ...un autre monde !

jacques siksik a dit…

je me posais cette question depuis longtemps....tu viens d'y apporter une réponse bien argumentée que je retiens.....en tout cas, le pourquoi et le comment de toutes ces interconnections culturelles me passionnent tout autant que la musique en elle .....